Place du Marché : Myvesinet.com propose d’élargir la consultation

0

Lancement hier soir du premier atelier participatif Place du Marché à la Mairie.

Une centaine de personnes ont travaillé en mode petit groupe sur 3 thèmes : usages de la Place, Commerces, usage du sous-sol. Beaucoup d’idées partagées, aucune option écartée, avec un mot d’ordre : pas de sujet tabou !

Voici un bref compte-rendu des travaux, mais aussi notre proposition pour élargir la consultation à l’ensemble des Vésigondins. L’idée vous plaît ? A vos souris !

D’emblée, il est précisé par le Maire Bernard Grouchko :

« les 4 scénarii proposés ne sont pas des projets mais des pistes, des briques pour alimenter la réflexion ».

Et que d’autres réunions sont prévues pour intégrer les personnes qui n’ont pas pu participer faute de place.

Autre précision d’importance : « jusqu’à 5 ou 6 millions, pas d’augmentation des impôts ».

Un diagnostic et des priorités partagés

Les deux agences choisies par la Ville, Filigranne et TER, pilotent l’atelier. Le diagnostic fait consensus :

  • Une place trop grande, laide, balayée par les vents, étouffante en été, glaciale en hiver, n’offrant aucun abri contre la pluie,
  • Un parking mal utilisé, de 160 places dont 100 louées à l’année,
  • Un espace déserté, avec une seule terrasse et des commerces en déshérence,
  • Des jeunes qui vont à Chatou (Le Bureau !) prendre un verre…etc.

Sur ces bases, des priorités ont été rapidement dégagées :

  • Végétaliser la place, disposer d’une halle en surface pour s’abriter,
  • Multiplier les terrasses, mieux calibrer le parking, réduire ou supprimer les voitures en surface,
  • Offrir aux jeunes la possibilité de se retrouver autour d’un verre en terrasse,
  • Intégrer au sous-sol un équipement culturel ou sportif majeur « locomotive », à la forte attractivité, pour générer des flux de visiteurs et faire de cette place un lieu de vie animé à toute heure (ou presque), 7 jours sur 7.

Le retour de la patinoire !

La nécessité d’un pôle d’activités en sous-sol, à caractère culturel ou sportif, a fait l’unanimité. Très vite, la question du financement est évoquée. Pourquoi ne pas y installer des bâtiments municipaux comme le Conservatoire, par exemple, pour libérer du foncier en surface, ce qui permettrait selon certains d’auto-financer le projet et même de construire un auditorium pour les musiciens ?

Puis des mains se lèvent, des voix se font entendre pour demander s’il ne serait pas plus simple et plus intelligent d’achever l’équipement déjà construit en-dessous et découvert le 9 septembre par beaucoup, à savoir la patinoire. Pour certains parmi les plus anciens, ce fut comme un électrochoc. Il est vrai que la politisation du dossier a laissé de très mauvais souvenirs. Est-ce une raison pour ne pas réfléchir à ce projet ? La réponse fut claire : pas de sujet tabou ! Soyons objectifs, sur la base des entretiens menés par Myvesinet.com auprès de nombreux Vésigondins : c’est aussi le projet de bâtiment sur 4 niveaux en bas de la place qui a été rejeté, tout autant que la patinoire. Et tous les internautes interrogés approuveraient l’achèvement d’un tel équipement.

Comment choisir ?

Disons-le : le financement est un facteur-clé de décision, sachant que la Ville est endettée et que les Vésigondins sont peu enclins à supporter une nouvelle hausse des impôts.

Par ailleurs, comme l’évoquait judicieusement l’un des participants, la structure déjà bâtie en sous-sol a englouti une bonne partie des 20 millions d’euros déjà dépensés. Combien coûterait l’adaptation de cette structure, pour quel type d’équipement, avec quel financement privé par exemple, et quels revenus en retour, en fonction de quels besoins ? Voilà les questions au menu de la prochaine réunion.

A ce stade de la consultation, le travail en ateliers exclut de fait une grande partie de la population dite « active », à savoir les ménages avec enfants et tous ceux pris par des responsabilités au sein de leur entreprise et qui ne peuvent se libérer. En bref la tranche d’âge 30-55 ans. Ils sont nombreux à vouloir être associés plus étroitement au projet, et cette question a été évoqué hier soir.

De plus ce projet d’aménagement de la Place du Marché est majeur tant sur le plan historique que géographique et budgétaire. TOUS les Vésigondins doivent pouvoir être informés et se prononcer sur les projets étudiés dans le cadre des ateliers participatifs au fil de l’avancement de la réflexion. C’est une question d’équité et de transparence.

A ce stade de la consultation, il est possible de donner à ce projet majeur une dimension véritablement et incontestablement collégiale, consolidant le travail en ateliers.

Sur la base d’un exemple récent mis en œuvre avec succès par une commune voisine, (comme par de nombreuses entreprises et collectivités) et que nous avons étudié de près. Associée aux prochains ateliers, une plateforme web dédiée et pilotée par la Ville offrirait une solution efficace et permettrait d’atteindre cet objectif rapidement et à moindre coût.

Cette solution offre des avantages incontestables :

  • Renforcer la visibilité et la crédibilité de la consultation, en informant en temps réel le plus grand nombre de Vésigondins,
  • Engager des débats collaboratifs, des débats sur images,
  • Faire appel à l’intelligence collective : possibilité de « liker » des idées, des images,
  • Outil intégré d’e-mailing, messages d’alertes…etc.

Cette idée vous plaît ? Dans quelques jours, répondez à un mini sondage … restez connectés !

Mise à jour : consultez : http://www.myvesinet.com/au-vesinet/vie-publique/place-marche-myvesinet-com-votez-consultation-elargie/