Plus

    Le Beaujolais, une région à découvrir

    Une chambre d’hôtes de charme au milieu des Monts du Beaujolais, ça vous tente ?

    Le Beaujolais, ce n’est pas que cet événement marketing planétaire consistant à vendre un vin à peine sorti du pressoir au prix d’une bonne bouteille.

    C’est aussi une très belle région -et sa gastronomie- à découvrir au gré des Monts et des appellations qui lui sont propres. Pourquoi ne pas en profiter à la faveur d’un week-end ensoleillé, à partir d’une maison d’hôtes perdue au milieu des vignes, face au Mont Brouilly ? Suivez-nous…

    Le Beaujolais, une région à découvrir !
    Le Beaujolais, une région à découvrir !

    Les Monts du Beaujolais

    Les Monts du Beaujolais sont contigus au Nord aux monts du Mâconnais, et au-delà au Morvan, et au Sud aux monts du Lyonnais, et au-delà au massif du Mont Pilat. Ils sont recouverts de vignes, d’où un intérêt supplémentaire ! La plus grande partie du Beaujolais, et la majorité de sa population, se situent sur le versant est du massif. Le point culminant des monts du Beaujolais est le mont Saint-Rigaud qui culmine à 1 009 m d’altitude. Le sommet est accompagné par la roche d’Ajoux à 970 mètres et le mont Tourvéon à 949 mètres.

    Cette jolie région se découvre à pied, à VTT, ou encore en parapente : autant de disciplines à pratiquer sur place grâce aux aménagements de qualité (sentiers, sites, signalisation) et aux guides disponibles dans le commerce.

    La « Croix de Saburin » : une adresse précieuse !

    A mi-chemin entre Macon et Lyon, face au Mont Brouilly qui le domine de ses 484 mètres, la maison de Monique et Jean-Michel vous propose deux chambres d’hôtes accueillantes et bien équipées. Sa situation exceptionnelle, au bout de la route et au milieu des vignes, vous garantit un calme absolu. De mai à octobre, la piscine chauffée à 27 degrés vous détendra après une bonne ballade. Et si nécessaire, Monique fait table d’hôtes et vous régalera de ses talents de cuisinière. Besoin d’un bon plan à voir ou à déguster ? Elle vous conseillera avec le sourire qui ne la quitte pas. Nous reviendrons à la Croix de Saburin à la première occasion, pour un court séjour ou une étape en route vers le grand Sud. Quant au prix : 70 euros la chambre avec le petit déjeuner compris, what else ?… Réservation possible via Booking.

    Site : http://lacroixdesaburin.free.fr/

    A lire : le « Dictionnaire amoureux du Vin » par Bernard Pivot

    Fils de vigneron, Bernard Pivot est originaire de Quincié en Beaujolais. Il a écrit au fil de la mémoire, un « Dictionnaire amoureux du Vin » (Plon). Un livre très personnel, rempli d’histoires amusantes et d’anecdotes savoureuses, de culture aussi, forcément ! Chez les Pivot, l’artiste de la famille, le vigneron, c’est le frère Jean-Charles. Bernard, lui, se contente de l’ivresse des mots. Il en parle ainsi : « Je n’évoque dans ce Dictionnaire amoureux du vin que ce que je connais, j’aime et qui me passionne. Il y a de l’autobiographie, des lectures, des souvenirs de cuvage, de cave, de table… Voici cependant l’essentiel : le vin, c’est de la culture. La culture de la vigne, mais aussi de la culture pour l’esprit. C’est cette dimension culturelle d’un produit universel de consommation que ce livre a l’ambition de rappeler, dans un temps ou le vin n’est pas bien considéré. Peut-être s’étonnera-t-on que je parle souvent avec légèreté et amusement d’un sujet qui humecte notre bouche et notre âme ? C’est ma manière de le prendre au sérieux. J’ai le vin gai. Pourquoi mon encre serait-elle acide, revêche ou épaisse ? Il existe une expression qui traduit bien le rôle social du vin dans notre pays : « vin d’honneur ». Ce Dictionnaire amoureux voudrait être un joyeux vin d’honneur.  »

    Acheter le Dictionnaire amoureux du Vin : http://bit.ly/plonPIVOT

    Bernard Pivot a animé pendant vingt-huit ans des émissions littéraires sur France 2 : Ouvrez les guillemets, Apostrophes, Bouillon de culture, Double je, Les Dicos d’or .
    Fondateur du magazine Lire, chroniqueur littéraire au JDD : voilà pour l’écrit.
    Enfin, après avoir siégé au Prix Interallié, Bernard Pivot est désormais membre de l’Académie Goncourt : voilà pour la lecture.

    Y aller

    De Macon, rejoindre Saburin en 32 km par la jolie route touristique des Monts du Beaujolais vie Saint Vérand, St Amour, Juliénas, Chiroubles, Morgon… une belle façon d’aborder la région !

    Envie de goûter à la gastronomie lyonnaise ? Lyon est à 52 km de Saburin. Idéal si vous avez un peu plus de temps ! Le vieux Lyon, ses traboules, ses bouchons et le quartier Saint-Jean, notre préféré, vous attendent. Entre Rhône et Saône, les jolies découvertes ne manquent pas.

     

    On a aussi aimé

    • Restaurant du caveau de Vinzelles (71680) : http://www.restaurant-caveau-vinzelles.com – Une carte proposant de la bonne cuisine régionale, aux prix modérés, et avec le sourire, dans une grande salle où vous êtes sûr de trouver de la place. Vous pourrez vous fournir au caveau à côté, large choix de grands crus blancs. Ouvert 7j/7 le midi seulement. 03 85 35 61 10
    • Vins et restaurant du Domaine de la Roche à Saint Vérand (71570) _ On a aimé leur cuvée 2011 vieilles vignes, accueil très sympa. Saint Vérand. 03 85 37 15 33 Restaurant « Le Tire Bouchon », bonne cuisine régionale à prix modéré.

    En savoir plus

    Suivez-nous

    2,374FansJ'aime
    328SuiveursSuivre
    73SuiveursSuivre
    20AbonnésS'abonner

    Restez connecté

    Restez informé de l'actualité de MyVesinet en vous abonnant à l'infolettre.

    S’abonner à la lettre d’information Myvesinet, c’est aussi pouvoir rester connecté à tous les événements « made in myvesinet », comme le Diner en Blanc, La fête de la Bière, ou encore l’Apéro Huitres. Nous n’envoyons jamais plus d’une lettre par semaine.

    Municipales 2020

    Avec Myvesinet, vous pouvez avoir accès rapidement à l’essentiel, avec nos pages spéciales « Municipales 2020 ».