Avec le retour des beaux jours, nous redécouvrons nos jardins et le plaisir du jardinage, une passion partagée par de nombreux Vésigondins.

Pour rendre nos jardins plus beaux encore et accroître nos connaissances, rendez-vous au Potager du Roi à Versailles.

Myvesinet.com vous présente en photos ce lieu magnifique et les formations proposées aux amateurs comme aux professionnels. Une destination tous publics à découvrir en famille ou entre passionnés. Et pourquoi pas une vocation de paysagiste ? Gestionnaire du Potager du Roi à Versailles, l’École nationale supérieure de paysage forme environ 60 paysagistes par an. Une filière d’excellence à connaître ! Suivez-nous…

Présentation

Classé monument historique en 1926, et partie intégrante du site versaillais inscrit sur la liste du patrimoine mondial de l’UNESCO, le Potager du Roi est ouvert au public depuis 1991. Dans le jardin, les manifestations culturelles rythment l’année. Danse, expositions, théâtre investissent régulièrement le jardin. Le festival Plastique Danse Flore propose ainsi chaque année une rencontre avec la création contemporaine lors des Journées européennes du patrimoine et début octobre, les Saveurs du Potager valorisent la diversité de la production des fruits et légumes.

La présence de l’ENSP et la richesse des activités se déroulant au Potager du Roi confèrent à ce jardin une ambiance originale.

Un conservatoire des pratiques

Le Potager du Roi se donne pour mission de conserver les pratiques de taille à l’ancienne avec plus de 60 formes fruitières différentes.
Les démonstrations des différentes techniques historiques en culture fruitière et légumière devraient se développer. En revanche, le Potager du Roi n’est pas un conservatoire de ressources génétiques. La collection d’arbres fruitiers ne résulte pas de prospections sur le terrain mais, pour l’essentiel, d’achats chez des pépiniéristes. Quant à la collection de plantes légumières, elle a été également constituée par des achats réguliers et des dons.

Variétés anciennes et actuelles

« Ariane« , « Api« , « Angelys« , »Bon Chrétien d’hiver« , « Emma » et les autres.

Environ quatre cent-cinquante variétés fruitières et quatre cents variétés légumières récentes et anciennes sont cultivées au Potager du Roi. En effet, celui-ci a pour ambition de rendre accessible au grand public une large diversité de fruits et de légumes parfois peu connus et souvent rares.

Valeur gustative, facilité de culture, intégration dans le calendrier de production, curiosité ou valeur patrimoniale sont les qualités prises en compte par les jardiniers pour sélectionner les variétés.

Histoire d’un lieu exceptionnel

Le Potager du Roi a été construit entre 1678 et 1683 par Jean-Baptiste La Quintinie, à la demande de Louis XIV. Ouvert au public, il abrite l’École nationale supérieure de paysage.
Classé monument historique et jardin remarquable, ses jardiniers perpétuent l’art de la taille et cultivent une grande diversité de fruits et légumes dans un jardin à la Française. Ouvert sur le ciel, traversé par des lignes droites, c’est un exemple acccompli de l’art du jardin français. Pourtant, l’emplacement choisi, peu favorable à l’établissement d’un potager, nécessita des travaux importants. Il fallut en effet assécher le marécage préexistant – « l’Étang puant » – et remblayer le terrain avec de la terre de bonne qualité provenant des collines de Satory. La construction des terrasses et des murs fut assurée par l’architecte Mansart.

Comme à son origine, le jardin est structuré autour d’une partie centrale, le Grand carré. Celui-ci est divisé en seize « carrés » disposés autour d’un grand bassin, servant de réserve pour l’arrosage. Les « carrés » sont entourés de poiriers palissés en contre-espaliers. Répartis autour du Grand carré et clos de hauts murs, une douzaine de jardins (vingt-neuf au XVIIe siècle) abritent des arbres fruitiers, essentiellement des pommiers et des poiriers. En 1873, l’École nationale d’horticulture est créée au Potager du Roi, on lui confie alors la responsabilité du jardin.

Parcourez le Potager du Roi en images : reportage photos
Cliquez sur les images pour voir en grand

Théorie et pratique du jardinage : pour les amateurs passionnés

Ces formations sont destinées à l’apprentissage des gestes indispensables à la bonne organisation et gestion d’un jardin. Les cours sont axés sur la pratique. Ils permettent aux amateurs de s’exercer au cœur du potager de Louis XIV. (cliquez sur les formations pour plus d’infos).

Pour devenir professionnel : une formation annualisée et des modules

Une filière d’excellence

Gestionnaire du Potager du Roi à Versailles, l’École nationale supérieure de paysage forme environ 60 paysagistes par an. Les origines de l’ENSP remontent à la création d’une chaire de l’art des parcs et jardins en 1874 au sein de l’École nationale d’horticulture, implantée au Potager du Roi. À cette époque, la conception de grands parcs urbains constitue une préoccupation politique majeure. Après la Seconde Guerre mondiale, cette chaire prend la forme d’une option de la formation d’ingénieur horticole -la section paysage-, qui donnera ensuite naissance à l’École nationale supérieure du paysage en 1976.

La filière jardin s’articule autour d’une formation phare se déroulant sur quatre semestres, Conception et création de jardin dans le paysage. Cette formation diplômante est structurée à partir d’ateliers courts et d’ateliers de projet, de modules obligatoires et optionnels. Ces derniers peuvent être pris isolément. Tandis que le recrutement pour Conception et création de jardin dans le paysage se fait sur dossier puis entretien, l’inscription aux modules est libre et uniquement limitée au nombre de places.

Formation annualisée inscrite au RNCP

Modules (accessibilité sous réserve de places disponibles)

Formations diplômantes

Devenir Paysagiste diplômé d’État

Le diplôme d’État de paysagiste remplace le diplôme de paysagiste DPLG. Cursus rénové en trois ans.

  • Niveau grade de master.
  • Un accès sur concours

L’accès à la formation de paysagiste diplômé d’État s’effectue par voie de concours. Celui-ci est commun à l’École nationale supérieure du paysage (sites de Versailles et de Marseille) et aux écoles nationales supérieures d’architecture et de paysage de Bordeaux et de Lille.
Les études durent trois années après l’admission, soit un équivalent des années licence 3, master 1 & 2 du système européen.
Le diplôme d’État de paysagiste forme au métier de paysagiste concepteur. Il entre dans la catégorie des diplômes éligibles au grade de master prévu au dernier alinéa de l’article D.612-34 du code de l’éducation. Le diplôme est également accessible par la voie de l’apprentissage et par celle de la validation des acquis de l’expérience (VAE).

Contact : Secrétariat
formco@ecole-paysage.fr
Tél. 01 39 24 62 26

En savoir plus

Site du Potager du Roi : http://www.potager-du-roi.fr/site/potager/index.htm
Horaires de visite de Janvier à mars, du mardi au vendredi de 10h à 18h.