Eh oui, c’est d’un aéro-club dont je vais vous parler ce mois-ci, une découverte de saison avec le retour des beaux jours.

L’occasion de prendre de la hauteur et de tordre le cou aux idées reçus sur l’aviation légère, au profit d’un sport mythique qui a tant à offrir aux passionnés qui le découvrent. Cap sur le terrain de Saint-Cyr l’Ecole, à 20 minutes du Vésinet.

Aéro Club de Boulogne (ACBB)
Aéro Club de Boulogne (ACBB)

Sauf à ce que nos élus, dont on connaît l’imagination sans limites, décident d’intégrer au PLU un terrain d’aviation, ou un héliport qui donnerait à la place du marché tout son sens, impossible de découvrir cette activité sans franchir les limites de notre bonne ville.

Après avoir parcouru en une vingtaine de minutes les 15 kilomètres qui nous séparent du terrain de Saint-Cyr l’école, dirigeons-nous vers la tour de contrôle et entrons dans le club-house de l’Aéro Club de Boulogne (ACBB) qui jouxte le restaurant « Les Ailes Volantes » et sa terrasse. Premier bon point, mais tolérance zéro aux commandes en termes d’alcoolémie, vous serez prévenus !…

Plusieurs clubs se partagent le terrain de Saint-Cyr l’Ecole, toujours très animé. Le week-end, un trafic intense rappelle la bataille d’Angleterre, tout ceci heureusement régulé par la tour de contrôle. En l’air, pas question de sortir des limites, même pour voir de plus près le château de Versailles.

Bon, vous allez me dire que je vais trop vite, qu’on vole déjà…

Justement, c’est ce qui m’est arrivé quand, attiré depuis toujours par les engins volants, je suis venu tourner autour des avions de l’ACBB, bien proprets et bien alignés près du resto dont la terrasse accueillait mes enfants. Sort un instructeur du petit bâtiment. Je lui fais part de mon intérêt, un jour… Sa réponse : « on y va, dans 20 minutes tu es au commandes ».

Rien de tel que d’essayer, non ?

Le Robin DR400 est un avion de tourisme monomoteur très utilisé dans les aéroclubs, produit par la société Avions Pierre Robin, aujourd'hui appelée Robin Aircraft.Nous voilà dans le cockpit du Robin DR400, on avale la piste en herbe vers l’Ouest, un coup de manche à gauche pour éviter les habitations et nous voilà en palier. Je prends les commandes, çà paraît trop simple… mais c’est simple ! Gilles, qui va devenir mon instructeur, reste calme, c’est bon signe !
La suite, à vous de la vivre, jusqu’au fameux « lâcher », ce moment où vous vous retrouvez seul aux commandes, le moniteur estimant que vous êtes prêt. Vous ne saurez ni le jour, ni l’heure….

Bertrand Combaluzier, jeune président de l’ACBB élu en avril 2013, nous parle de son club.

  • L’ACBB compte 270 membres, 120 élèves et 150 pilotes brevetés.
  • Les âges vont de 14 à 84 ans mais l’âge moyen des membres se situe entre 20 et 40 ans.
  • La flotte comprend 7 avions dont 3 pour l’instruction
  • L’esprit club est important, avec des permanences à assurer, des temps forts conviviaux : soirées, sorties club (Mont Blanc, châteaux de la Loire, Guernesey).
  • On n’adhère pas à l’ACBB pour « consommer » des heures de vol ou faire des stages intensifs !
  • En moyenne, la formation dure deux ans en fonction de l’assiduité, avec au minimum 35 heures de vol en doubles commandes.

Et maintenant, « bon vol ! »

Tecnam P2002JF two seater single engine aircarft.
Tecnam P2002JF two seater single engine aircarft.

Une formation de pilote privé s’étale sur un à deux ans, fonction de vos disponibilités, et se déroule en deux parties : une partie théorique (qui ressemble dans l’idée au code que l’on passe pour le permis de conduire) et une partie pratique, qui consiste en des heures de vol. 45 heures de vol sont nécessaires pour pouvoir se présenter à l’examen, dont au minimum 25h en double commande avec votre instructeur.
Vous apprendrez à piloter sur l’un de nos trois avions-école, des Tecnam P2002.

Comment se déroulera ma formation?

La formation PPL est divisée en deux parties : une partie théorique et une partie pratique.

Manuel du pilote d'avion 17e édition LIVRE SEUL Broché – 5 février 2015
Manuel du pilote d’avion 17e édition LIVRE SEUL Broché – 5 février 2015

Le support de la partie théorique est le Manuel du Pilote Privé (édition Cépaduès). C’est de ce manuel que sont tirées les 120 questions du QCM de l’examen théorique de la DGAC.
Un travail personnel sera nécessaire pour lire, comprendre et assimiler toutes les notions abordées dans le manuel. En parallèle de ce travail, chaque vol sera précédé d’un briefing de votre instructeur lors duquel ce dernier abordera des notions théoriques utiles aux exercices en vol prévus lors de la séance. Ce sera pour vous l’occasion de poser toutes vos questions et d’échanger avec votre instructeur. Le club organise également régulièrement des conférences gratuites sur les notions à connaitre pour l’examen (classes d’espaces, météorologie,…). Enfin, vous pourrez échanger et vous entrainer avec les autres élèves-pilotes au club sur des QCM blancs, qui seront ensuite corrigés et analysés avec votre instructeur avant de présenter l’examen théorique.

La partie pratique est composée de vols en double (avec instructeurs) et de vols solo. Chaque vol est précédé d’un briefing individuel avec votre instructeur (le club dispose de deux salles de briefing) lors duquel vous vous remémorerez les exercices à effectuer lors du vol et pourrez poser toutes vos questions. Le vol sera ensuite suivi d’un débriefing durant lequel, dans un premier temps, votre instructeur analysera avec vous votre performance, les bonnes réalisations ainsi que les points à améliorer. La seconde partie du débriefing sera consacrée à la préparation de la séance suivante (exercices prévus et éventuellement description des navigations à réaliser).
Au début de votre formation tous les vols sont en double et, étant donné la charge de travail pour un élève débutant, la durée d’un vol ne dépasse pas 30min. Ensuite, au bout d’environ 10 à 15h vous serez « lâché » seul sur l’avion et alternerez des vols en double et des vols en solo. A la fin de votre formation, lors des navigations en solo, il ne sera pas rare que vous partiez pour 1h30 ou 2h de vol !

Bien qu’au fur et à mesure de la formation certains exercices puissent se dérouler avant d’autres (suivant le temps de vol prévu, la météorologie, etc), le schéma de votre formation sera, dans les grandes lignes :

  1. apprendre progressivement à mettre l’avion en palier, à monter, descendre, virer.
  2. une fois ces notions acquises il sera temps de passer aux décollages/atterrissages puis à la maniabilité (virages à grande inclinaison, décrochages,…)
  3. enfin, une fois la machine correctement maitrisée, la dernière partie de la formation sera davantage centrée sur les navigations.

Comment pourrais-je choisir les date et horaires de mes heures de vol ?

L’ACBB travaille avec Open Flyers, un logiciel de réservation en ligne spécialement développé pour l’aviation légère. Vous avez accès au planning des avions et des instructeurs (qui rentrent eux-mêmes leurs disponibilités), et il ne vous reste plus qu’à sélectionner la plage horaire qui vous arrange.

Combien de temps durera ma formation ?

Cela dépend beaucoup de votre budget disponible chaque mois, de vos contraintes étudiantes ou professionnelles et surtout de la météo !!! Une personne disponible tous les jours ira beaucoup plus vite que quelqu’un disponible uniquement les week-ends! Il faut compter en moyenne une durée d’un à deux ans.

Comment se déroulent les examens ?

  1. L’examen théorique : il est organisé par la DGAC plusieurs fois par an, c’est un QCM qui comporte 120 questions divisées en 5 thèmes principaux. Il faut compter au moins 75% de bonnes réponses pour le valider. Il dure une demi-journée.
  2. L’examen pratique : il est assuré par un examinateur imposé par la DGAC (en général un instructeur d’un autre club de la région parisienne, qui dispose en plus de la licence d’examinateur).
    L’examen pratique comporte une liste d’exercices que vous aurez tous travaillés avec votre instructeur lors de votre formation et qui seront à reproduire avec l’examinateur. L’examen en vol a une durée variable (environ 2h) et se déroule sur l’avion sur lequel vous avez réalisé votre formation.

Quelles sont les fournitures nécessaires ?

Il vous sera nécessaire d’acquérir:
  1. votre carnet de vol (dans lequel seront consignés tous vos vols (date, aéronef, durée,…)
  2. le manuel du pilote privé avion (obligatoire) + recueil de 700 questions préparatoires à l’examen théorique (facultatif)Lorsque vous commencerez les navigations il faudra en plus :
  3. des cartes de navigation (1/500 000 Nord-Ouest et 1/250 000ème Paris, dans un premier temps)
  4. un rapporteur de déroutement
  5. Les cartes d’approche d’aérodrome sont à imprimer gratuitement sur le site SIA (Service d’Information Aéronautique) et sont mises également à disposition au club, qui est abonné aux mises à jour régulières (consultables sur place)Lors de la formation votre instructeur vous prêtera un casque mais, une fois votre diplôme en poche (et avant si vous le désirez) il vous faudra également investir dans un casque. Ce dernier vous servira d’une part à vous isoler du bruit dans le cockpit mais vous permettra surtout de communiquer avec les organismes de contrôle aérien par radio (ainsi qu’avec votre instructeur et éventuels passagers!)

Le budget

La formation de pilote privé revient à environ 6000 euros à étaler sur 2 ans, soit en moyenne 250 euros par mois.
C’est certes coûteux mais moins par exemple que le budget d’un fumeur qui consomme 1,5 paquet par jour !

Ceci étant, il est dans votre intérêt de bien connaitre votre budget avant de vous lancer et nous vous proposons donc la simulation ci-dessous.
Nous sommes bien entendus à votre disposition pour vous expliquer plus précisément cette simulation ou vous aider dans la construction de votre budget si vous avez des questions spécifiques.

Enfin, tout en bas de cette page vous trouverez tous les avantages pour les jeunes (-21 ans) qui, par le mécanisme de bourses, peuvent réduire le coût de leur formation de près de 30%

SIMULATION : profil-type de l’élève-pilote (correspond à 80% des élèves) :

– vous souhaitez apprendre à piloter et passer votre PPL/A
– vous comptez étaler votre formation sur 2 années
– vous allez prendre l’assurance de base FFA pendant votre formation
– vous vous abonnez à Info-Pilote
– vous vous avérez être un bon élève qui obtiendra son PPL après 50h de vol dont 15h en solo
– votre formation se déroule sur Tecnam P2002
– vous effectuerez 4 permanences chaque année

Année 1 Année 2
COUTS ANNUELS Cotisation club 162 € 162 €
Licence fédérale FFA 56 € 56 €
Assurance de base FFA 11 € 11 €
Abonnement Info-Pilote 36 € 36 €
Cotisation GUAS 8 € 8 €
Caution permanence 50 € 50 €
Permanences réalisées – 100 € – 100 €
HEURES DE VOL Heures de vol en double (20h 1ère année / 15h 2ème année) 2160 € 1620 €
Heures de vol solo (5h la 1ère année / 10h la 2ème année) 480 € 960 €
OUTILS PEDAGOGIQUES Manuel du pilote d’avion (support pour la théorie) 66 €
Livre « 700 questions » PPL 25 €
Carnet de vol 12 €
CARTE ET DOCUMENTATION Carte 1/500 000 17 € 17 €
Carte Paris 1/250 000 9 € 9 €
Pochette VFR 24 € 24 €
Rapporteur de déroutement 7 €
VISITE MEDICALE Visite médicale (valable 5 ans pour les – 40 ans) 60 €
REDEVANCES ET EXAMENS Redevance examen théorique PPL/A 60 €
Redevance examen pratique / délivrance titre PPL/A 80 €
TOTAL ANNUEL 3058 € 3018 €
BUDGET MENSUEL 255 € 252 €