Une féerie de couleurs en hiver ? C’est possible ! (et çà fait du bien).

Février est la saison des carnavals, type de fête répandu essentiellement en Europe et en Amérique.

Les habitants se retrouvent en long cortèges masqués ou déguisés, chantent et dansent, défilent dans les rues en une parade colorée. Carnaval est une période de réjouissance où l’ordre social est inversé : c’est le monde à l’envers, un monde d’extravagance, de folie. Et comme l’esprit de Myvesinet est fait de fête et de convivialité, on a souhaité vous en présenter quelques-uns, autant de destinations sympas et colorées. Vous aimez ?

Le carnaval existe depuis 2000 ans !

Déjà sous l’Antiquité on inversait les rangs sociaux : les maîtres devenaient esclaves et les esclaves devenaient maîtres, pendant 5 jours ! Dérivés de rituels antiques, les carnavals sont traditionnellement associés au calendrier chrétien et culminent à la période de Mardi gras, qui tombe le 13 février cette année. Le carnaval précède le mercredi des cendres et le Carême.

Les carnavals les plus connus : Rio et Venise !

Rio : du 9 au 13 février 2018

Rio de Janeiro au Brésil le 8 février 2016 (c) tous droits réservés
Rio de Janeiro au Brésil le 8 février 2016 (c) tous droits réservés

Si au XVème siècle il donnait le coup d’envoi de fêtes païennes, le Carnaval de Rio marque aujourd’hui le début du Carême du calendrier chrétien. Il fait figure de fête nationale et est même devenu l’événement touristique le plus important de la ville. Avec plus d’un million de visiteurs et près de deux milliards de téléspectateurs, sa notoriété n’est plus à faire !
Pourtant, beaucoup se méprennent encore sur la nature de la manifestation. Plus qu’un simple défilé, le Carnaval de Rio est avant tout une compétition de danse. Les écoles de samba de la ville se réunissent au sein du “sambadrome” et rivalisent de chorégraphies, de costumes multicolores et de paillettes. Les répétitions commencent de longs mois en amont et un vainqueur est nommé à la fin des festivités.

Ce ne fut pas avant 1921 que les sons de la samba commencèrent à opérer leur magie sur les fêtards du carnaval. Alors que de nos jours la technologie joue un rôle important dans la création des costumes et des thèmes samba, les célébrations du carnaval dans les années 1600 n’étaient généralement que de simples bals masqués organisés par l’élite européenne. Les peuples descendirent dans les rues pour imiter les classes supérieures pour s’adonner à des combats de boue et des bagarres de rue qui devinrent une tradition. Elles firent toutefois assez rapidement place à des défilés officiels et organisés affichant des costumes élaborés et coûteux.

Les Portugais qui ont apporté le carnaval au Brésil ont été parmi les premiers à organiser des défilés de rue. Les fanfares, les chars richement décorés, et les costumes sont devenus des éléments indispensables dans les années 1890. Les parades furent organisées dans de nombreux quartiers qui sont maintenant connus sous le nom de blocos, et qui accueillent aujourd’hui les fameuses fêtes de rue de Rio de Janeiro. Assurez-vous d’assister à certaines de ces fêtes pendant le Carnaval de Rio 2018. Vous aurez le choix entre plus de 400 fêtes de rue.

http://www.riocarnaval.org/fr/date-de-carnaval/carnaval-de-rio-2018.html

Venise : du 3 au 13 Février 2018

Carnaval de Venise - 26 février 2014 (c) Laura Passavanti
Carnaval de Venise – 26 février 2014 (c) Laura Passavanti

L’origine du carnaval de Venise remonte à l’an 1094 ! Le port du masque était quasiment de rigueur et il était porté près de sept mois par an, d’octobre à la fête de l’Ascension, avec toutefois quelques interruptions. Tout un chacun avait ainsi la possibilité de sortir caché, du plus riche au plus pauvre : on imagine aussi que cela servait les intrigues amoureuses.

Les raisons du succès et de la réussite du carnaval de Venise depuis la renaissance (et peut-être même avant) étaient à la fois politiques et économiques. Le peuple, qui aimait les fêtes et les divertissements publics, trouvait dans le carnaval l’amusement et le plaisir, mais il y trouvait surtout une liberté d’expression qui n’existait nulle part ailleurs.

On pouvait critiquer et se moquer de qui on voulait comme on voulait : pendant le carnaval, la République aristocratique devenait démocratie sous la forme du rire et de la joie.
Les règles de préséance s’effaçaient, seule la fête du carnaval rassemblait tout le monde sous sa bannière. Le défoulement du carnaval était un facteur de paix sociale.

À l’origine, les costumes du Carnaval de Venise sont inspirés de la commedia dell’arte, un genre de théâtre d’origine italienne où tous les personnages sont masqués. Le Capitan, Pantalon ou encore Arlequin sont des personnages récurrents de ces pièces qui font le bonheur du peuple. Les personnages secondaires, comme les bouffons et les amoureuses, sont autant de sources d’inspiration pour les Vénitiens qui adoptent et détournent aujourd’hui les costumes et les masques du Carnaval de Venise traditionnels.

https://www.e-venise.com/histoire_carnaval_venise.htm

Sélection pour tous les goûts et toutes les bourses !

Belgique : le carnaval de Binche du 11 au 13 février

Carnaval de Binche
Carnaval de Binche – 28 février 2017 (c) Laurent Didier photographe

Le Carnaval de Binche est un patrimoine vivant exceptionnel, un événement populaire, humain et social hors du commun. Il a d’ailleurs été reconnu Patrimoine de l’Humanité par l’UNESCO en 2003.

Cette manifestation folklorique, issue d’une longue tradition orale, constitue un véritable rite qui donne le sentiment aux participants d’être uniques. Pour les Binchois et selon l’expression consacrée, « Il n’y a qu’un Binche au monde »…

Durant plusieurs mois, la population et la Ville préparent leur carnaval, véritable communion, sans aucun doute le moment le plus important dans la vie de la cité binchoise.

Le prochain Carnaval se déroulera les 11, 12 et 13 février 2018 avec en apothéose, la sortie de près de 1000 gilles le Mardi Gras.

http://www.carnavaldebinche.be/programme-jour-gras.html

Allemagne : carnaval de Cologne du 8 au 14 février

Carnaval Cologne
Carnaval de Cologne – 27 février 2006 (c) tous droits réservés

Célébré depuis 2 000 ans, le carnaval de Cologne est l’événement majeur des festivités du Mardi Gras rhénan. Il se prépare dès le 11 novembre à 11h11 (date officielle du début des festivités, le 11 étant considéré comme le chiffre des fous) sur la place Heumarkt et dans le centre historique, et s’achève au cours de 6 jours de folie qui se terminent le Mardi gras.

2 événements se font face : l’« officiel » avec un grand défilé (et des tribunes payantes), et le « off » où des bandes de joyeux drilles se moquent du carnaval officiel. Le grand cri de ralliement de tous les cortèges est Alaaf !, ce qui signifie « En avant ! ».

Les habitants de Cologne ont beau appeler le carnaval les « folles journées », il n’en suit pas moins un rituel très encadré. Les réjouissances débutent le jeudi par le carnaval des femmes, au cours duquel les dames coupent la cravate des hommes.
Le lundi, journée majeure du carnaval dit Rosenmontag, a lieu au départ de Chlodwigplatz un défilé de chars caricaturant l’actualité politique. C’est le plus grand défilé d’Allemagne.

Enfin, le Mardi gras à minuit, des mannequins de paille (Nubbel) sont brûlés dans les bars au terme d’un défilé où des friandises sont distribuées aux enfants. Le carnaval s’achève sur une traditionnelle retraite aux flambeaux et un repas de poisson le mercredi. Histoire de mettre un terme à des festivités plutôt roboratives…

http://www.allemagnevoyage.com/villes/Cologne/colognecarnaval.html

Lousiane : carnaval de la Nouvelle Orléans le 13 février

Carnaval de Louisiane
Carnaval de Louisiane (c) tous droits réservés

Le 13 février se tiendra le mythique carnaval de Mardi Gras, connu aux quatre coins du monde. Bien plus qu’un carnaval, c’est un spectacle interactif et permanent dans les rues de la Nouvelle-Orléans pendant plusieurs semaines. Les acteurs lancent des colliers aux spectateurs perchés sur les balcons, tout le monde chante, danse et participe à la fête.
A La Nouvelle-Orléans, les principaux « Krewe» (parades) mettent en scène de fabuleux défilés sur Saint Charles Avenue, Canal Street et dans le Quartier Français. Chars bariolés, défilés costumés, fanfares, orchestres et parades de chiens se succèdent dans les rues en lançant à la foule des colliers de perles, des bonbons et des doubloons (pièces d’or). Chaque char est décoré sur un thème différent : contes pour enfants, personnages de la mythologie, célébrités.

Le jour de Mardi Gras, marque l’apogée de l’événement avec les parades qui débutent à 8h du matin jusqu’à minuit, heure du début du Carême.

http://www.louisiane-tourisme.fr/evenements/mardi-gras

En France : Dunkerque ou Nice ?

A Dunkerque, jusqu’au 15 avril !

Carnaval de Dunkerque (c) Jepi Dunkerque
Carnaval de Dunkerque (c) Jepi Dunkerque

Le carnaval dure du 6 janvier à Uxem, pour le bal des Neuches Cô, et à Bray-Dunes pour celui des Joyeux-Beultes, le Carnaval déroule ses bals et ses bandes dans l’ensemble du Dunkerquois, jusqu’au 15 avril avec la bande de Killem.

On distingue :

  • les bandes : les carnavaleux défilent dans les rues derrière la musique (la « clique »), conduite par un tambour-major.
  • les bals : les carnavaleux se retrouvent la nuit, dans les grandes salles de l’agglomération, pour faire la fête en mêlant chansons carnavalesques, à la musique contemporaine et tout ça au profit d’associations (les corsaires…).

Les origines du carnaval dunkerquois remontent au début du XVIIe siècle. Les armateurs offraient aux marins-pêcheurs, avant de partir pour 6 mois de pêche au hareng en Islande, un repas et une fête (la « Foye »), ainsi que la moitié de leur solde. Beaucoup d’entre eux ne revenaient pas toucher l’autre moitié (perdus en mer, naufrage, …) laissant femmes et enfants sans rien au Courghain. De la foye naîtra la « Visschersbende » (bande des pêcheurs en fmamand). Elle se déroulait à l’origine entre le lundi gras et le mercredi des cendres marquant le début du Carême, ce qu’on appelle les 3 joyeuses. Le premier document officiel connu parlant de ces festivités est une ordonnance du Magistrat datée du 16 janvier 1676 qui réglementait les festivités.

http://carnaval-de-dunkerque.info/index.php/articles/dossiers/358-calendrier-dates-carnaval-de-dunkerque-2018

A Nice du 17 février au 3 mars

Carnaval de Nice
Carnaval de Nice 2015 (c) droits réservés

Le carnaval de Nice est le plus grand carnaval de France et l’un des plus célèbres du monde. Il se déroule chaque hiver à Nice, au mois de février pendant deux semaines incluant trois week-end, et attire plusieurs centaines de milliers de spectateurs

Cette année, c’est au tour du « Roi de l’Espace » d’être au centre de cet événement incontournable.

La conquête de l’espace et de l’inconnu, le rêve de tous les hommes. Chaque découverte d’une nouvelle planète, d’une nouvelle galaxie ou constellation nous fait lever un peu plus la tête vers les étoiles. Un sujet propice à l’imagination et à la créativité des carnavaliers et des maquettistes.

Le Carnaval de Nice c’est 6 corsi, jour et nuit, animés par 17 chars et plus de 1000 danseurs et musiciens venus spécialement des 4 coins du monde pour vous faire vivre cet événement authentique et féerique !

Et que serait le Carnaval de Nice sans ses traditionnelles batailles de fleurs ?

Sur des chars ornés des plus belles compositions florales, venez admirer des mannequins costumés au thème de l’année tous plus extraordinaires et préparez-vous à recevoir une constellation de fleurs diverses et variées.

http://www.nicecarnaval.com/programme-officiel