Georges Lepré, maître-sommelier et chanteur d’opéra amateur à ses heures, forme depuis 22 ans aux joies de l’œnologie de nombreux vésigondins dans le cadre des AVF (1).

Nous lui avons demandé de se prêter au jeu de l’interview pour démarrer cette galerie de portraits de Myvesinet.com

Georges Lepré maître sommelier en pleine « célébration »

Personnalité passionnée, cet agenais d’origine a débuté sa carrière comme maître d’hôtel et chef sommelier au Grand Véfour (1966-1983), puis fut chef sommelier à l’hôtel du Ritz et Ritz International Wine Manager jusqu’en 1993, enfin directeur de la qualité et des relations extérieures au Savour Club. Aujourd’hui, il enseigne l’œnologie dans le monde entier, jusqu’aux Etats-Unis. Laissons-le nous guider et imaginer un dîner propre au cadre du Vésinet.

Etes-vous surpris par le titre de l’article ?

J’adore ce que je fais ! Il y a cette complicité liée à mon activité. Les sommeliers que je forme m’ont dit la dernière fois « avec vous il se passe toujours quelque chose ! ».

Et ce métier ne manque pas d’attrait : j’ai eu comme élève en cours particulier Stéphanie de Nonancourt, héritière avec sa sœur Alexandra de la maison de champagne Laurent Perrier.

Georges Lepré, maître sommelier
Georges Lepré, maître sommelier

Edouard Pic et Georges Lepré

Racontez-nous l’origine de votre longue histoire avec le Vésinet.

22 ans déjà ! Je travaillais au Ritz, je dinais au Vésinet chez des amis. Une personne qui travaillait à la mairie m’a sollicité pour animer le groupe d’œnologie des AVF. Et 22 ans après cette belle aventure continue !

Si vous aviez trois mots pour définir le vin…

La vie, la culture, le partage !

Dans votre ouvrage, « Le vin en son palais », vous mettez un vin en scène en suggérant à chaque fois un lieu, une ambiance. Renversons les choses : quel vin boiriez-vous au Vésinet, et dans quel cadre ?

Au Vésinet, on a le respect du produit et de la personne à qui on va proposer un repas. Les gens sont soigneux, attentifs, veulent comprendre.
Belle vaisselle, nappe blanche, cristal, vins de qualité, raffiné mais pas ostentatoire : Le décor est en place. Huit à douze amis, accueil au champagne, blanc de blancs bien sûr, avec des toasts de saumon fumé. En entrée, un poisson noble, turbot ou saint-pierre rôti accompagné d’un bourgogne blanc, Meursault ou Montrachet, ou un Chablis Grand cru Vaudésir.
Puis de l’agneau avec un Bordeaux, un Lynch-Bages millésime 2000 à décanter en carafe deux heures avant. Garniture forestière, cuisson simple.
Le fromage ? Un beaufort ou un Ossau-Iraty des Pyrénées. Au dessert, un pithiviers servi tiède avec un Sauternes, un château Guiraud.

Votre pire souvenir ?

J’avais 24 ou 25 ans, je remplace au pied-levé le sommelier du Ritz et le peintre Georges Matthieu me demande le cépage du vin que je lui conseille. Je ne savais rien, je réponds au hasard « le sauvignon », après vérification c’était du chasselas. Je reconnais mon erreur et là il me répond « Merci, je n’en étais pas sûr ! ». Une belle leçon, inoubliable !

Votre plus beau souvenir ?

Il y en a tellement ! Au Grand-Véfour, en 1975, une Romanée-Conti de 1937 servie pour un anniversaire de mariage, en fin de repas. Avec un aussi grand vin, rien ! Couleur rubis fané, arômes explosifs, boîte de cigare, truffes, cèdre, rose ancienne. Six convives bouche béée, c’était LA bouteille ! Plus de quarante ans après, l’émotion est encore intacte.
Avec ce type de vin, on est dans l’art absolu de l’éphémère : le vin vous a parlé, c’est fini, inoubliable, c’est çà qui est touchant.

Le vin que vous conseilleriez à un jeune qui veut commencer ?

Pour un débutant il faut du fruit et peu de tanin. Plutôt fruité donc, un cépage comme le gamay ou un pinot noir. Le fruit rappelle le sucre et c’est la saveur la plus rassurante qui soit.

Quelle bouteille, pour un plan anti-crise ?

Il existe des vins « de méditation » : des portos vintage, des madère, un maury, un Mas Amiel, un vieil armagnac ou un calvados. Mais aussi des vins allemands très légers en alcool.

Les précautions à prendre quand on achète en foires aux vins ?

Ne pas se lancer sans un guide d’achat, le numéro spécial du Point constitue une référence, mais aussi la Revue des Vins de France, par exemple.
Ces guides vous donnent la garde, l’apogée : le moment où votre vin sera au « top ».
Ces renseignements vous seront indispensables pour bien gérer votre cave !

Le flacon de vos rêves ?

Un grand sauternes : un Château d’Yquem 1967. A déguster en regardant un beau tableau comme les Noces de Cana, et en écoutant la 41e symphonie de Mozart, ma préférée !

Le groupe « œnologie » des AVF du Vésinet

Il comprend 80 personnes dont plus d’un tiers d’étrangers qui se retrouvent pour honorer Bacchus à l’occasion de 5 séances annuelles animées par le talentueux Georges Lepré. Chaque séance permet de s’initier à la dégustation à travers 3 vins d’une même région.
Les deux jeunes organisateurs, Edouard Pic et Alexandre Bullier, étaient auparavant membres du groupe. Ils ont pris la relève de Mesdames Allanche et Laurent qui ont porté pendant vingt ans ( !) cette belle aventure. Logistique, gestion, mise en place et surtout choix des vins : rien ne leur échappe.

Pour sa part, Georges Lepré anime avec brio l’auditoire en alliant connaissance des vins bien sûr, mais aussi humour et expériences personnelles.  L’entendre chanter un air d’opéra est un régal !

Pour Edouard Pic « Nous sommes ravis d’avoir pris le relais dans l’organisation de ces rencontres. Elles étaient déjà très appréciées et cela a été pour nous un challenge : conserver cet état d’esprit tout en apportant notre touche personnelle. Ainsi, nous avons à coeur de faire découvrir des régions vinicoles ou cépages français ou étrangers plus ou moins connus, tout en sélectionnant des vins de gammes différentes, ce qui permet à chacun de se créer des références. A titre individuel, nous aimons, bien entendu, découvrir de nouveaux vins, mais le plus grand plaisir est de pouvoir partager cette passion avec d’autres personnes.
Pour chaque adhérent, et pour une cotisation peu onéreuse, il est donc possible de déguster de très bons vins et d’en découvrir d’autres à des prix tout à fait abordables. Nous communiquons d’ailleurs le lieu et le prix des vins que nous dégustons après chaque séance afin de laisser la possibilité aux oenophiles d’en acheter s’ils le désirent. »

L’interview s’est déroulée au bar de l’hôtel Bristol à Paris
L’interview s’est déroulée au bar de l’hôtel Bristol à Paris
"Le bonheur est dans Lepré" Georges Lepré, maître sommelier, nous livre ses secrets !
« Le bonheur est dans Lepré » Georges Lepré, maître sommelier, nous livre ses secrets !

L’interview s’est déroulée au bar de l’hôtel Bristol à Paris. Georges Lepré y est comme chez lui : il y anime régulièrement les soirées du Wine Business Club lancées par Alain Marty, homme de media qui anime notamment l’émission « in vino » sur BFM Business.

blanc de blancs de la maison Diebolt-Vallois.Nous avons dégusté une bouteille de blanc de blancs de la maison Diebolt-Vallois. Un champagne vif et élégant qui a en plus le bon goût d’être abordable!

Ce domaine de 13 hectares exploite une majorité de chardonnay sur les communes de Cuis, Cramant et Chouilly. La cuvée Blanc de Blancs Diebolt-Vallois est l’icône de la maison. Elle exalte le savoir-faire de Jacques Diebolt, l’un des meilleurs connaisseurs du terroir de la Côte des Blancs.

Sites utiles :

Accueil des Villes Françaises (AVF) Le Vésinet : http://www.avf-levesinet.org/
Wine Business Club : http://wbc.winebusinessclub.com/
Champagne Diebolt-Vallois : www.diebolt-vallois.com

En savoir plus avec le « Grand Larousse du vin »

Paru en 2010, cet ouvrage de référence au succès mondial a même été traduit en mandarin cette année !

Georges Lepré y a travaillé pendant deux ans comme conseiller technique pour l’ensemble de l’ouvrage, dont il a rédigé plusieurs chapitres. Beaucoup plus qu’une encyclopédie, c’est un véritable voyage autour du monde que propose le Grand Larousse du vin.

Extrêmement complet, joliment illustré, émaillé de témoignages d’experts, les articles courts passent en revue les techniques, les régions, la dégustation, les grands vignerons…

Faites le tour des grands vignobles du monde entier :

– ceux des différentes régions de France, mais aussi ceux des autres pays d’Europe, des Etats-Unis et du Canada, d’Amérique latine sans oublier l’Afrique du Sud, l’Australie et le continent asiatique
37 cartes des pays et des régions viticoles
246 fiches sur les régions et les vins du monde entier.
Plus de 600 photographies et un tableau des millésimes
A l’approche de Noël, une belle idée de cadeau, à déguster sans modération ! Prix : 39,90 €, à commander chez votre libraire.

A lire aussi :

« Le vin en son palais ». Un vin, une ambiance, des accords, un menu, par Georges Lepré

Très joli livre, très bien écrit sur les mets et les vins qui peuvent les accompagner. Pour les amateurs de belles recettes mais qui ne s’y connaissent pas forcément en vin, voilà un ouvrage qui allie les deux.

Et si le vin était également un menu ? On n’a pas trouvé de mot plus juste que palais pour parler de la bouche, tant il prête au plaisir. Le décrire ainsi, c’est aussi poursuivre le voyage à table. Pour que tous ces instants soient des moments inoubliables d’émotion partagée, Georges Lepré vous aide à planter le décor. Ils vous invitent à savourer le vin avec les égards qui lui sont dus et les mets qui lui conviennent.

Bacchus au Vésinet : 25 ans déjà !