Parler du PLU au Vésinet relève de la haute voltige.

On se souvient qu’il a été l’enjeu des dernières élections.

Pour s’en faire une première idée, voici l’essentiel de ce qu’il faut savoir

Le P.L.U. : au Vésinet comme ailleurs, il y a grand danger à évoquer le PLU sans savoir de quoi on parle réellement.

Le dossier PLU est avec la celui de la Place du Marché l’un des 2 dossiers clivants propres au Vésinet, dossiers qui ont à chaque fois constitué l’enjeu électoral central, les Vésigondins ayant une première fois voté contre la patinoire, puis la seconde fois contre le PLU arrêté par l’équipe sortante en 2013.

Il est donc naturel que Myvesinet.com en relate les principaux développements.

S’agissant de ce dossier, seul l’avenir nous intéresse, sous une approche constructive et transverse.
Nous nous attacherons à éclairer régulièrement et objectivement les Vésigondins sur les enjeux majeurs propres à ce dossier : parties prenantes, calendrier, position de l’État…etc avec une approche la plus pédagogique possible.
Le PLU (Plan Local d’Urbanisme) est pour toutes les communes françaises le principal document d’urbanisme. Il planifie l’évolution urbaine au niveau de la commune et va évoluer vers une planification intercommunale. Il est le remplaçant du POS (Plan d’Occupation des Sols) depuis la loi relative à la « solidarité et au renouvellement urbains » dite « loi SRU »

Cette loi du 13 décembre 2000 a été adoptée sous le gouvernement Jospin. Un des articles les plus notables est l’article 55 qui impose aux ville de disposer d’au moins 20% de logement sociaux. Le « Grenelle II » du 12 juillet 2010 a modifié plusieurs formes du PLU, notamment pour le compléter sur les sujets environnementaux.

Le Règlement Provisoire du PLU du Vésinet compte près de 150 pages. Il est recommandé de les lire toutes,…

Tous les Vésigondins sont concernés par le PLU. Pour simplifier, le PLU, qui va remplacer notre ancien POS (Plan d’Occupation des Sols), doit impérativement répondre à trois critères :

  1. pour nous tous : protéger Le Vésinet
  2. vis-à-vis de l’Etat (instructeur) : répondre aux contraintes de la loi
  3. pour le service urbanisme du Vésinet : ne pas provoquer de blocage comme l’ancien POS, devenu pratiquement inapplicable dans certains cas.

Le PLU ne doit pas être un enjeu politique, ou répondre à une seule catégorie de population. Il doit respecter les équilibres entre le Nord et le Sud, les « centralités » comme les zones vertes, prévoir et intégrer des logements sociaux,.. Le tout sous le regard implacable de nos gouvernants. Et nous savons que notre actuelle Ministre du Logement n’est pas avare d’idées pour contraindre les municipalités à densifier…

Des nouvelles règles d’urbanisme et la CCBS rentre dans la boucle !

Avec les nouvelles lois Duflot en cours de préparation, les PLU élaborés à l’échelle de la commune seront transférés à l’échelle de l’intercommunalité. Le PLU deviendra PLUI ; « I » pour Intercommunal. Le Vésinet dépendra alors des PLU de nos voisins (Carrières sur Seine, Chatou, Croissy sur Seine, Houilles, Montesson et Sartrouville) dont les tissus urbains n’ont – à l’évidence – rien à voir avec celui de notre Ville Parc. Les coefficients d’occupation des sols (COS) et la taille minimale des terrains constructibles seront supprimés… !

Des nouvelles règles d'urbanisme et la CCBS rentre dans la boucle !
Des nouvelles règles d’urbanisme et la CCBS rentre dans la boucle !

Le PLU comme les autres documents d’urbanisme sont très techniques, plutôt fastidieux que peu de responsables étudient réellement. Au final, il s’adresse aux professionnels, mais au stade de sa rédaction chacun doit participer à son élaboration.

Sans vouloir alarmer les foules, il est plus que temps de finir notre PLU ! Mais pas n’importe comment. La quadrature du cercle, c’est de répondre aux attentes de densification de la loi SRU et des lois à venir, encore plus contraignantes, tout en préservant le patrimoine paysager du Vésinet et celui des propriétaires.

Attention, densification ne veut pas dire « bétonnage », notamment dans une ville comme la nôtre. Personne ne veut imaginer le législateur transformer des parcelles pavillonnaires en résidences de logements collectifs. Et pourtant, le risque existe !

Le législateur demande de « favoriser la densification raisonnée des espaces déjà urbanisés,.. »

Or, depuis des décennies, Le Vésinet s’est fait remarquer par une force d’inertie contre les évolutions demandées par la loi, notamment l’absence de réalisation de logements sociaux. En outre, aujourd’hui, Le Vésinet manque de réserves foncières pour répondre aux nouvelles contraintes. Le PLU devient donc LE grand enjeu.

Comment préserver notre indépendance tout en montrant de la bonne volonté en terme de densification « raisonnée » ?

Aller vers un compromis

La densification raisonnée, c’est prendre le sujet zone par zone, parcelle par parcelle. Rappel de nos objectifs Vésigondins :
ne pas bétonner avec le risque de voir pousser des immeubles au Nord comme au Sud,
tout en permettant, aux propriétaires qui le souhaitent, d’agrandir leur maison, même sur des parcelles moyennes ou réduites,
et en « montrant patte blanche » au législateur, pour éviter qu’il ne prenne la main comme la loi l’autorise.

Le bras de fer ne sera jamais à notre avantage.

Le bras de fer ne sera jamais à notre avantage.

Les particularités du Vésinet ont provoqué un travail considérable des collaborateurs du service urbanisme. Le zonage et le règlement ont été revus de fond en comble,… Pour quel résultat ?

Voilà brossées les petites et grandes conséquences d’un plan qui va engager l’avenir du Vésinet. Entre la parcelle d’un propriétaire qui veut agrandir sa maison, le terrain d’un autre qui veut garder la valeur de son patrimoine et les conséquences économiques ou fiscales d’une politique d’urbanisation, il faut démêler les enjeux de la Ville et ceux de chacun des Vésigondins.

Trouver le juste équilibre

Avant d’apporter des réponses partielles à des attentes individuelles, il faut se poser toutes les questions et les bonnes. Par exemple : « peut-on échapper aux logements sociaux ? » et hop, le débat est lancé,.. ! et comment ! Ne pas oublier que dans « logements sociaux », il y a « logement ». Une commune peut-elle vivre sans le renouvellement de ses habitants ? sans le brassage des habitants, des familles qui vivent et dépensent dans les commerces de la ville ? Les logements accessibles aux jeunes foyers sont-ils assez développés pour accueillir ces nouvelles générations de Vésigondins. Ceux qui, partis du giron familial espèrent revenir dans la Ville Parc où ils ont grandis. Là, nous ne parlons pas encore de logements « sociaux ». On veut bien polémiquer, mais pas trop vite ! Le sujet est trop sensible ; pour autant, il faudra l’aborder, sans se cacher derrière son petit doigt. Nous laisserons les politiques s’écharper sur ce sujet. Notre propos ici est de dévoiler les enjeux et de cadrer le débat qui ne manquera pas de s’établir.

Trouver le juste équilibre

Nos enfants verront-ils Le Vésinet comme maintenant ? Nous devons prendre en main l’avenir du Vésinet et chaque Vésigondin doit s’investir dans celui-ci ; l’Enquête Publique sur le PLU en donnera l’occasion.

Qui va décider de notre avenir ? : la Mairie ? les Vésigondins ? ou le Préfet ? voire les supérieurs du Préfet ?

Le Vésinet est-il totalement « protégé » ? ou seulement une partie bien spécifique de la commune ? Au-delà des affirmations péremptoires, nous essayerons de vous apporter un éclairage impartial.

La scène est prête, les acteurs s’avancent, la « pièce » (l’étude du PLU) qui a commencé le 28 mai 2008 avec un coup de théâtre en 2013, va se jouer devant vous et se dénouer bientôt. Avec ou SANS VOUS ! De vous à nous, ce serait préférable AVEC VOUS.

Le PLU du Vésinet, vous le savez, a été ré-écrit par la municipalité sortie des urnes les 21 avril dernier. Ce qui va être concédé aux habitants du Nord aura une incidence sur ceux du Sud, et vice-versa, pourrions-nous ajouter. Les enjeux des terrains de l’hôpital (ZAC Princesse) vont impacter les investissements et dépenses de la ville. Et si l’Etat prenait la main,.. ? Quelles conséquences pour chacun de nous ? Infrastructures ? investissements induits pour les futurs équipements, dépenses sociales,.. ?

Des commentaires de l’Etat ont été transmis le 29 avril dernier par le Sous Préfet à la lecture du précédent PLU arrêté par l’équipe sortante. Il faut les lire.

Afin de vous faire une opinion sur ce que doit être le bon PLU qui forgera l’avenir du Vésinet, nous vous invitons à participer à l’enquête publique (du 15 novembre au 16 décembre 2013, expo en Mairie) et à assister aux Conseils Municipaux (le dernier a eu lieu le 17 octobre).
Nous prendrons notre part pour vous donner les clés de compréhension des dispositions techniques d’un PLU : le CES, le COS, les retraits,.. Mais là on entre déjà dans le détail ! « Suite au prochain numéro » !

La bataille du PLU : ce qu’il faut savoir