« Beaujolais nouveau » le vendredi 17 novembre 2017 : save the date !

0
381

Jean Carmet disait qu’il ne tolérait qu’une seule arme : Le tire-bouchon, et ma foi, comment le blâmer ?

Tout comme lui, beaucoup ont prononcé de bons mots autour du vin et du Beaujolais Nouveau !

Retrouvons-nous donc, pour la 5ème année consécutive, entre amis, avec un verre de (bon) Beaujolais Nouveau à la main, et savourer un buffet de charcuteries et de fromages.

Une seule date à retenir :
vendredi 17 novembre 2017
en contrebas de la Place du Marché de 20h à 23h.*

Beaujolais nouveau » le vendredi 17 novembre 2017

Pour l’arrivée des Beaujolais Nouveaux 2017, Jean-Charles de Castelbajac a signé l’affiche.

Jean-Charles de Castelbajac a signé l’affiche
Jean-Charles de Castelbajac vous présente la Belle Jolie

À l’image de son ami Ben en 2008, Jean-Charles de Castelbajac a réalisé le visuel des Beaujolais Nouveaux 2017. On y retrouve la poésie habituelle qui se dégage des dessins de l’artiste. Un visage de femme, surmonté d’un soleil, a comme écrin une bouteille, dont s’échappe une goutte de vin en forme de cœur. Avec cette « Belle Jolie », Jean-Charles de Castelbajac a voulu révéler « ce côté sensuel du vin ».

le Beaujolais Nouveaux,
la tradition.

Le Beaujolais nouveau est une tradition très attendue chaque troisième jeudi de novembre par un large public, amateur de vin ou non. Dès le XIXe siècle, quelques débitants achètent « sous le pressoir », enlèvent de suite et présentent le Beaujolais nouveau dès les semaines suivantes aux distributeurs, cafetiers-restaurateurs de Paris et de Lyon. La fermentation des vins s’achève souvent durant le transport, ce qui les protège au mieux de toute altération.

Depuis 1951, date de l’autorisation de sa mise en vente anticipée, le Beaujolais nouveau est progressivement devenu le symbole du vin festif. Et Ce vin représente aujourd’hui plus de la moitié de la consommation de Beaujolais à l’étranger, toutes appellations confondues. Aux premiers rangs des pays importateurs, se trouvent le Japon, les États-Unis et l’Allemagne. Grâce à une stratégie marketing d’une efficacité redoutable, ce vin fruité est devenu le symbole du vin festif, facile à boire.

Élevé très peu de temps sur lie, le Beaujolais Nouveau base son goût sur la fraîcheur du fruit. La qualité du Beaujolais nouveau est très variable d’un producteur à l’autre. La réussite de la soirée dépendant largement de la qualité du flacon, les crus retenus pour le 16 novembre ont été soigneusement choisis chez des producteurs de référence.

Benjamin Didier du Carafon vous présentera très bientôt sa sélection

En attendant, découvrez ou redécouvrez les images de l’édition 2016 du Beaujolais Nouveau : http://www.myvesinet.com/evenements/beaujolais-nouveau/329-soiree-beaujolais-nouveau-au-theatre-les-photos/

A découvrir aussi une interview

Trois questions à Emmanuel Plassard, directeur du Théâtre du Vésinet


*L’abus d’alcool est dangereux pour la santé, consommez avec modération