1ère Fête de la Bière au Vésinet organisée par Myvesinet.com : récit et photos !

Retour en photos sur la 1ere Oktoberfest au Vésinet.

Un beau succès collectif : 160 participants servis sous un soleil généreux, un espace aménagé en Biergarten, le tout en musique ! Myvesinet.com vous fait revivre l’événement en images.

Une prochaine édition déjà en projet 

Il y a un an, Myvesinet avait émis l’idée d’organiser au Vésinet, municipalité jumelée avec Unterhaching  en Bavière, une réplique en miniature de l’Oktoberfest qui attire chaque année 6 millions de visiteurs à Munich.

L’installation récente d’une cave à bière, « L’Instant B », fut l’occasion de remettre ce projet à l’ordre du jour, avec le Comité de Jumelages. Aussitôt dit, aussitôt fait : une fois le lieu et la formule trouvés, nous voici rassemblés sous le soleil dans une ambiance joyeuse et festive. Les longues tablées permettaient à chacun de prendre place et de faire connaissance avec ses voisins, une bière à la main. Rapidement, il fallut réapprovisionner en bières et en bretzels, le cap des 100 participants étant dépassé pour atteindre au final 160 personnes servies !

Compte tenu du succès rencontré par cette première « Oktoberfest »,  les organisateurs ont déjà en tête une prochaine édition, associant cette fois directement nos amis d’Unterhaching. Et cette fois, vraiment « comme là-bas », sous chapiteau, avec orchestre et dîner typique.

Des événements à l’esprit « village »

Cette « Oktoberfest » est le 4e événement lancé par Myvésinet.com. L’idée était de ponctuer l’année d’événements conviviaux à taille humaine, facilitant l’échange et le partage, au-delà de cercles associatifs ou d’origine politique (trop) souvent axés sur un « entre-soi » de bon ton.

Autant d’occasions concrètes d’illustrer le slogan de Myvesinet.com, un site « 100% rassembleur » !

Avec ce dernier événement, la boucle est bouclée : quatre temps forts permettent désormais de se rencontrer et de faire facilement connaissance, tout au long de l’année :

Une première à cet endroit

Pour la première fois, la « fosse aux ours » en contrebas de la Place du Marché (sous la pharmacie) accueillait un événement festif. Une occasion de mettre à profit  avec l’accord de la Ville un espace aux dimensions et à l’aménagement adapté aux initiatives de ce type. Nappes et fanions décorés du damier bleu et blanc aux couleurs de la Bavière, parquet en bois, végétation murale, aux dires de certains connaisseurs, on retrouvait l’ambiance des célèbres « Biergarten », ces jardins aménagés en guinguette omniprésents Outre-Rhin de la Forêt-Noire à Vienne.

Autre nouveauté : selon Yvon Lemêle, à la tête de la formation des 7 musiciens de l’Harmonie municipale présents dès midi, le répertoire « bavarois » interprété pour le plus grand plaisir des participants n’avait pas encore été joué. Merci à eux d’avoir régalés les participants !

Une réussite collective

C’est bien connu, ensemble, tout est plus facile ! Cet événement n’aurait pu avoir lieu sans l’aide de nos partenaires :
  • La Ville du Vésinet qui a prêté tables et chaises, avec une mention spéciale à Jean-Michel Joncheray, Maire adjoint qui a soutenu ce projet,
  • Le Comité de Jumelages et notamment Anne-Marie Borderie, sa Présidente, et Edith Fischof, Responsable du jumelage avec Unterhaching,
  • L’association A.V.E.C. Vous des commerçants du Centre et sa présidente Nathalie Valverde
  • L’Harmonie municipale du Vésinet en formation « bavaroise » avec son chef Yvon Lemêle et 6 musiciens présents,
  • Les commerçants participants : le traiteur l’Epicurien (charcuterie), la boulangerie Hazard (bretzels), la cave à bières L’Instant B (bières).

Le style autrichien : élégant et intemporel à la fois

Bon, une précision s’impose : certains organisateurs / -trices étaient reconnaissables à leur tenue typique, culotte de cuir pour les hommes ou robe longue bustier traditionnelle pour les femmes. Mais ne leur dites surtout pas qu’ils sont déguisés ! Ils en seraient en effet irrémédiablement vexés…

Ce style vestimentaire est en effet séculaire, et commun à l’Autriche, l’Allemagne (Bavière) et à l’Italie (Tyrol du Sud). Les femmes y portent depuis toujours le Dirndl, robe traditionnelle avec corsage et tablier, mettant en valeur une certaine féminité oubliée chez nous. Quant aux hommes, leur culotte de peau ou Lederhosen les accompagne toute leur vie. Indestructible, elle se transmet parfois de père en fils. Et bien sûr il existe des versions courtes ou longues, sport ou chic de ces deux pièces incontournables pour combler tous les âges. Pas question d’aller à l’Oktoberfest habillé autrement ! Depuis quelques années, les jeunes se remettent à porter ces habits traditionnels, signe de leur attachement à leur région et à ses valeurs séculaires. Les femmes s’émancipent en adoptant à leur tour le Lederhosen dans des versions féminines et colorées, en daim ou en cuir. Aujourd’hui, cette mode intemporelle a franchi les Alpes et conquis un public plus large, de la veste autrichienne à col officier au Lederhosen adopté par les plus jeunes. Un style chic et des matières naturelles, à porter à la campagne ou en ville.

Vous souhaitez vous affranchir d’une mode unisexe et mondialisée ?

Et maintenant, les photos !

Un grand MERCI à nous deux photographes, Philippine Dolbeau et Christine Ghestem !

Précision importante : si vous ne souhaitez pas apparaître sur une photo, contactez-nous par email, la photo sera floutée ou retirée.

Vous avez aimez ? Vous avez des suggestions ? Dites-le nous !