Connaissez-vous les ravageurs de nos jardins? L’exemple de la Pyrale du buis

0
3326

Elle peut frapper chaque année, désormais partout en France.

Il est parfois trop tard lorsqu’on découvre un buis dépouillé et jauni, parfois attaqué jusqu’à l’écorce par ce redoutable prédateur !

Ce fut mon cas cet été, j’ai donc décidé de vous faire partager mon expérience. Mieux connaître ce fléau pour mieux le combattre, voilà l’objet de cet article sur la Pyrale du Buis.

La Pyrale du buis est une espèce d'insectes lépidoptères de la famille des Crambidae, originaire d'Asie et devenue invasive en Europe.

Ce qui restait de mon buis après le passage de la Pyrale !

Malgré les consignes de destruction données par le site internet de la Communauté de Communes des Boucles de la Seine, j’ai décidé de ne pas couper mes buis et de les traiter.

Bien m’en a pris !


Ci-dessous, les rameaux et le feuillage repoussent, après un traitement de choc. Ouf !
Ci-dessus, les rameaux et le feuillage repoussent, après un traitement de choc. Ouf !

Les rameaux et le feuillage repoussent, après un traitement de choc. Ouf !

Selon la Société Alsacienne d’Entomologie, cette espèce est originaire d’Asie : Chine, Japon, Corée. Les premières chenilles de la Pyrale du Buis ont été trouvées en mai 2007 en Allemagne dans la ville de Weil am Rhein et ses environs (Bade-Wurtemberg). http://sites.estvideo.net/sae/pyrale_du_buis.html

Il s’agit du premier signalement pour l’Europe.

Au vu de l’importance de la population son implantation doit remonter à 2005. Cette espèce a ensuite été signalée et régulièrement observée en masse à Kehl (Allemagne) par Klaus RENNWALD, qui a suivi son extension dans les communes avoisinantes. La presse de Kehl avait abondamment relaté ce sujet au printemps 2008.

Un seul papillon pond dans les 200 œufs, ce qui explique l’ampleur et la soudaineté de l’attaque. Et il y a trois cycles sur l’année !

Elle a même été capable, récemment, de détruire l’ensemble d’une forêt alsacienne !
Extrait d’un article des Dernières Nouvelles d’Alsace en date du 31.08.2013 (Fabien Maeder) www.dna.fr/edition-de-saint-louis-altkirch

Je passe la parole à Christian Marchand

Christian Marchand est le spécialiste de la bestiole, basé à Strasbourg et qui lutte contre ce fléau dont la présence est attestée aujourd’hui sur l’ensemble du territoire.

« Cette 3ème et dernière génération de la Pyrale du buis pour 2013 est la plus importante de l’année. Il est très important de commencer les traitements. »

« Pour les personnes qui viennent de découvrir en 2013 la présence de la Pyrale, vous aurez droit aux 4 stades (chrysalides, papillons, œufs, petites, chenilles). Voici quelques conseils »

1/ Mettez des bâches ou des voiles d’hivernage sous vos buis, frictionnez vigoureusement les buis afin de supprimer toutes les feuilles sèches et détritus. Ensuite profitez pour faire la taille d’automne. Évacuez toutes les tailles et les déchets dans des sachets étanches ou poubelles destinés à l’incinérateur.

2/ Je conseille de procéder au 1er traitement car les produits que je commercialise ont l’intérêt d’être actifs sur les œufs, les larves et naturellement sur les chenilles très défoliatrices. Le fait de traiter en priorité et principalement sous les feuilles a l’avantage de ne pas être lessivé lors d’une pluie.

3/ Semaine 37 (du 9 au 15 septembre) refaire un 2ème traitement en dilution réduite.

4/ Semaine 38 (du 16 au 22 septembre) refaire un 3ème traitement en dilution réduite.

5/ Semaines 39 et 40 inspectez vos buis et si vous apercevez à nouveau des chenilles, procédez à un 4ème traitement en dilution réduite.

6/ Informez vos voisins et votre entourage qui souvent par ignorance ne traitent pas leurs buis ainsi leurs papillons viennent vous rendre visite.

Après avoir traité des milliers de buis depuis bientôt 4 ans en tant que professionnel, je tiens surtout à vous rassurer, car les Buis sont très résistants.

Si vous suivez ces quelques conseils, comme « La patience est mère de toutes les vertus » vous aurez le plaisir de voir vos buis avec un beau et jeune feuillage lors du printemps 2014.
Silence… Moteur… Action!

Christian Marchand – 06 85 23 38 76 ou esp.ver.mar@orange.fr.