Partir comme volontaire à l’international ? Une belle opportunité !

83

Aller voir ailleurs comment ça se passe, et acquérir une expérience valorisante, plutôt intéressant en ces temps de récession à rallonge !

Vous êtes âgé de 18 à 28 ans ? Ça tombe bien, un dispositif existe, le VIE (volontariat international en entreprise).

Myvesinet.com vous dit tout…

Le volontariat international en entreprise (VIE) est un volontariat professionnel et professionnalisant avec souvent de fortes responsabilités confiées au volontaire. En résulte une sélection assez pointue qui favorise souvent les plus diplômés ou les plus expérimentés. Audace et persévérance seront indispensables aux candidats.

Le volontariat international, qu’est-ce que c’est ?

Le volontariat international (VI) a été créé à la suite de la suspension du service national obligatoire en France, en remplacement du service national en coopération. C’est une expérience de volontariat réalisé à l’international, en dehors de son pays de résidence.
Il est ouvert aux jeunes de 18 à 28 ans, à condition d’être Français ou Européen, d’être en règle avec le service national, d’avoir un casier judiciaire vierge, et d’être apte physiquement. Il concerne tous les domaines professionnels, et la plupart des pays du monde.
Il s’agit de missions professionnelles à l’étranger sous tutelle de l’Ambassade de France. Ces missions sont ouvertes à tous, du titulaire d’un CAP au diplômé à bac+5.
Elles peuvent s’effectuer dans des entreprises françaises installées à l’étranger, dans des structures françaises relevant du ministère des Affaires étrangères ou du ministère de l’Économie et du Budget, ou dans des structures publiques étrangères agréées.
Ces missions peuvent durer de 6 à 24 mois.
Le V.I.E est intégralement géré par l’Agence Française pour le Développement International des Entreprises (UBIFRANCE), un établissement public à caractère industriel et commercial placé sous la tutelle du Ministère délégué au Commerce Extérieur.

À qui ça s’adresse ?

Ce volontariat est destiné à des étudiants ou de jeunes diplômés, âgés de 18 à 28 ans.
Il constitue un véritable atout pour une future recherche d’emploi dans le domaine de l’international. On distingue :

  • le VIE : volontariat international en entreprise, où le volontaire effectue sa mission en entreprise dans un poste commercial, technique ou scientifique. C’est souvent l’opportunité de commencer une carrière tournée vers l’international.
  • le VIA : volontariat international en administration, où le volontaire effectue sa mission dans un consulat ou une ambassade, un service de coopération culturelle, un institut culturel ou une alliance française, un service scientifique et technique ou un autre organisme parapublic.

Comment postuler ?

Les candidats à un VIE peuvent démarcher eux-mêmes les entreprises ou consulter les offres sur le site du Civi (Centre d’information sur le volontariat international). La gestion de ces VIE est faite par Ubifrance.
Les candidats à un VIA doivent répondre aux postes offerts et diffusés exclusivement sur le site du Civi. La gestion des VIA est effectuée par le ministère des Affaires étrangères.

Quelle rémunération pour le volontaire ?

Le volontaire international perçoit une indemnité forfaitaire mensuelle, sans distinction de niveau d’études, et variable selon le pays. Ses frais de voyage international et de transport de bagages sont pris en charge et une indemnité de logement lui est attribuée. Cette rémunération est exonérée des charges sociales et de l’impôt sur le revenu.
Le volontaire bénéficie par ailleurs d’une assurance, y compris pendant les périodes de congés, qui couvre les frais médicaux et chirurgicaux, l’assistance rapatriement et la responsabilité civile.

Quelques chiffres

La durée moyenne d’une mission de VIE est de 17 mois.
• 7 % des missions s’adressent à des BAC + 2, et notamment des secteurs comme le BTP logistique, l’informatique, la plasturgie, la restauration…
• 42% des départs concernent l’Europe (Royaume-Uni, Allemagne, Belgique, Roumanie, Italie, Espagne, Tchéquie…), 22,5% l’Asie (Chine, Japon…), 15% l’Amérique du Nord (essentiellement les Etats-Unis), 12% l’Afrique, 5.5% l’Amérique Latine, 3% le Proche et Moyen-Orient.
• 30% des volontaires ont trouvé leurs missions sur le site civiweb et 25% en envoyant des candidatures spontanées auprès des entreprises
• (source : civiweb)

A lire : Thaïlande : Tranche de V.I.E.

Le volontariat international en entreprise souffre d’une méconnaissance handicapante pour attirer de nouveaux candidats à l’expérience. Une tendance que la mission économique de Bangkok tente d’inverser…
http://www.gavroche-thailande.com/actualites/societe/10854-thailande-tranche-de-v-i-e

Une autre alternative : le volontariat de solidarité internationale (VSI)

De nombreuses ONG (organisations non gouvernementales) font appel à des volontaires pour partir dans un pays en voie de développement pour une action humanitaire ou une mission de coopération au développement. Les 3 principaux domaines sont le social et l’enfance, l’enseignement et la formation, la santé, la nutrition et l’appareillage.
Le travail n’est pas rémunéré, mais le volontaire reçoit une indemnité de subsistance et des avantages en nature (prise en charge du transport, du logement, et de la nourriture). Il bénéficie également d’une couverture sociale.
Pour partir, il faut signer un contrat d’engagement auprès d’une association internationale reconnue par le ministère des Affaires étrangères et remplir une mission d’intérêt général, pouvant aller de 1 à 6 ans, dans un pays non industrialisé.
Mieux vaut avoir déjà une qualification professionnelle, être en bonne santé physique et psychologique pour se porter candidat.
En savoir plus :
UbiFrance : http://www.ubifrance.fr/formule-vie/vie-en-bref.html
ONISEP : http://www.onisep.fr/Choisir-mes-etudes/Apres-le-bac/Etudier-en-Europe/Partir-comme-volontaire/Le-volontariat-international-en-entreprise-ou-en-administration-VIE-ou-VIA
Solidarité Internationale : le site de France volontaires : http://www.france-volontaires.org/-Volontariat-de-solidarite-internationale-VSI-

Un exemple d’offre trouvée sur le site de Ciciweb
https://www.civiweb.com/FR/index.aspx

CHARGE(E) DE MISSION POUR LA PROMOTION DE L’ENSEIGNEMENT SUPERIEUR EN COTE D’IVOIRE
RÉFÉRENCE : VIM/66960/1362014
A L’OFFRE
COTE D’IVOIRE (ABIDJAN)
du 01 octobre 2014 au 01 octobre 2015 (pour 12 mois)
ETABLISSEMENT : INSTITUT FRANCAIS DE COTE D’IVOIRE A ABIDJAN
REMUNERATION MENSUELLE : 2291€ (à titre indicatif, susceptible de subir des variations trimestrielles)
VILLE : ABIDJAN
ETABLISSEMENT : Institut français de Côte d’Ivoire
INTITULE DU POSTE : Chargé(e) de mission pour la promotion de l’enseignement supérieur en France- Adjoint(e) au responsable de l’espace Campus France

FONCTIONS:
Le(la) chargé(e) de mission sera placé(e) en position d’adjoint(e) au responsable de l’espace campus France d’Abidjan,
Dans ce cadre il(elle) sera chargé(e) de seconder le responsable pour les tâches suivantes
– Fonctionnement administratif et matériel du CEF
– Management d’une équipe d’évaluateurs (3 agents de recrutement local)
– Relation entre le CEF et ses différents interlocuteurs (SCAC Consulat IFCI Lycée à programmes français et établissements d’enseignement ivoiriens)
– Coordination de l’ensemble des activités du CEF : accueil entretiens, promotion communication
– Accueil des étudiants désirant poursuivre leurs études supérieures en France : examen et évaluation de la pertinence du projet d’études en fonction de leur cursus et de leur aptitude professionnelle
– Gérer, développer et contrôler l’activité d’information du CEF : actualisation et mise à jour du site internet, mise en place du fonds documentaire réalisation d’événements de promotion comme le salon des études supérieurs en France.

DIPLOMES DEMANDES : bac +5
Bonne connaissance des systèmes d’enseignement supérieur français si possible expérience dans les métiers du conseil universitaire, dans les RH ou au sein d’organismes à vocation socioculturelle,
Sens de l’organisation, rigueur, autonomie, capacité de communication, capacité d’écoute et sens du relationnel.

COMPETENCES INFORMATIQUES : Bonne connaissance des moteurs de recherche internet maîtrise des logiciels Excel, Word et Power Point indispensable.

Merci d’adresser votre CV et LM en français (format word ou pdf) au contact indiqué par mail en précisant impérativement la référence de l’offre en objet du courriel (VIM …/…).
Tout dossier de candidature adressé directement à l’Institut Français / à l’Ambassade / au SCAC, incomplet ou non conforme ne sera pas retenu. Les lettres de recommandation et autres formes d’intervention ne seront pas prises en compte.

Le (la) volontaire international(e) doit être en possession d’un passeport de service, voir conditions d’éligibilité : http://www.civiweb.com/FR/le-volontariat-international/les-conditions-du-VIA.aspx
Les entretiens auront obligatoirement lieu à Paris.