Silence … on tourne !!

0
54

Louer sa maison pour un tournage de film ou de publicité : opportunité ou cauchemar ? Ce que vous devez savoir…

Vous voulez valoriser votre propriété et vous êtes tentés par la location de votre villa ou de votre appartement le temps d’un tournage. De plus, côtoyer Monica Bellucci et Guillaume Canet pendant quelques semaines tout en encaissant une somme exorbitante ne vous fait pas peur ? Vous êtes donc le lecteur idéal des lignes qui vont suivre :

Je commence par faire connaître ma super belle maison :

Si vous n’êtes pas dans les petits papiers de Gilles Jacob, le plus simple est de contacter une agence spécialisée dont la fonction est de référencer les lieux de tournage puis de mettre en rapport les professionnels et les particuliers.

Reviennent rapidement dans mes premières recherches, les agences suivantes :

Bien sûr cette liste n’est pas exhaustive, merci par avance de nous faire connaître d’autres agences dont vous auriez connaissance.

Après une visite des lieux, l’agent pourra vous faire une proposition en fonction des qualités et de la rareté de votre bien. Les paramètres retenus seront :

  • Les maisons dites « de caractère », d’époque ou d’architecte,
  • Les hauteurs de plafond (appréciée des ingénieurs du son pour évoluer sans difficulté et garder assez de recul pour les prises de vue)
  • Les facilités pour parquer les véhicules et camions du tournage
  • Une pièce adjacente pour stocker le matériel etc …

En fonction du marché il vous fera une proposition qui devrait osciller de 1000 à 4000€/jour … les dépassements d’horaires se négocient jusqu’à 10% du prix de la journée.

Sachez que l’essentiel de la demande se situe en Île de France, siège de beaucoup de sociétés de production. De plus la région IDF bénéficie d’un Fonds de soutien aux industries techniques cinématographiques et audiovisuelles qui s’élevait à 135,6 millions en 2011. Donc, Le Vésinet est plutôt bien placé !

A savoir : si vous êtes locataire, il vous faudra le OK du propriétaire, et si vous êtes en copropriété le OK du syndic.

Pendant le tournage, je peux rester vivre chez moi ou je dois dégager sous le pont du Pecq ?

Avant de vous résoudre de telles extrémités, sachez que toutes ces précisions doivent être indiquées dans le contrat qui vous liera à la production. Les propriétaires peuvent rester chez eux, mais leur périmètre sera alors clairement déterminé. Pas questions de faire copain copain avec les techniciens ou de mater les comédiennes – vous serez rapidement remis à votre place ! En revanche, on se console comme on peut – vous pouvez demander des indemnités afin d’être logés à l’hôtel, là encore tout dépend des moyens de la production.

Quelles mentions dois-je exiger dans le contrat ?

Soyez vigilant sur les points suivants :

  • Préciser le temps exact pendant lequel votre bien sera occupé et mentionner les indemnités en cas de dépassement,
  • Indiquer s’il faudra changer les meubles, modifier la déco, le jardin ..
  • faire un état des lieux avant et après le tournage,
  • valider une souscription d’une assurance de la part de la production en cas de dommage
  • avoir un droit de regard sur la nature du tournage, s’il s’agit d’un film « coquin » vous êtes en droit de le savoir,

Un tournage, comment ça se passe ?

Il se déroule en 3 phases :
  • le montage – c’est le temps pour aménager et préparer un lieu,
  • le tournage proprement dit
  • et le démontage où le lieu est remis à son état initial. Si toutefois certains aménagements vous plaisent vous pouvez les garder.

Clairement, on n’est pas dans les 35h/semaine mais plutôt dans le H24 … un film, c’est très très cher, donc on travaille de 8h du matin à 22h, parfois la nuit si besoin, plus le temps pris pour ranger et tout remettre en place.

Il faut compter 2 heures d’installation de matériel, le maquillage et le costumage (je ne suis pas bien sûre de ce terme mais je le trouve pratique…) des comédiens, plus le même temps pour tout enlever en fin de journée….

En conclusion,

Pour ne garder que de bons souvenirs de cette expérience, bordez bien votre contrat et surtout travaillez avec de vrais professionnels.

Emmanuelle Cezard